Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 21:57

Lulu, PMGirl, Cami, … je suis émue pour vous !!

Je vous souhaite le meilleur ; un lot de 3 ‘tits bouts qui pointent leurs nez dans 9 mois, et suis de tout cœur avec vous pour la suite !

 

 

Vous vous rappelez ou vous connaissez les dragées surprises de Bertie Crochue ? Ce sont des bonbons du monde des sorciers qu’on trouve dans la littérature HarryPotteresque…

 

La seule surprise que réservent ces dragées est leur goût, qu'on ne peut connaître à l'avance. Avec de la chance, vous tomberez sur chocolat, fraise, … sinon ; crotte de nez, sardine, poubelle, …

 

Bon ben voila. Aujourd’hui, j’ai tiré la mauvaise dragée en version journée… Goût « olive avant d’être passée dans la saumure, amère à tordre le nez, avec néanmoins une bonne grosse dose de sel ».

 

HP me pend au nez… (HP étant « hôpital psychiatrique » (et non Harry Potter, tiens c’est marrant), auquel faisait référence Linette en nous faisant part de son amour pour ses follicules.)

 

 

S. est arrivée en stage, là où je bosse depuis 10 ans maintenant, il y a presque 4 ans. Petit bout de nana, pétillante, positive, attachante,… Toute fraîche moulue de l’école d’ingénieur, du lait qui perle encore au bout du nez, pas de petit copain et encore adepte des sorties étudiantes.

 

S., je l’ai mise sous mon aile comme une petite sœur. Elle a fait des missions avec moi, …. Puis elle a été embauchée. On a fait de supers œuvres pour le service : instituer le Noël des lutins au bureau, le RTT (ramène-ta-tarte (ou ton gâteau, faits maison) si la veille tu étais en RTT), la re décoration du bureau des collègues après leur départ le soir… Des bêtises vouées à détendre l’ambiance.

 

Bien sûr elle sait pour moi, pour nous, … Quand on est en arrêt maladie pour FIV, qu’on pique une, deux, … crises de larmes au bureau à force de voir sa collègue assise à 1,6 m de soi,enceinte de deux mois, se masser le ventre toute la sainte journée sous votre nez et vous dire qu’elle est fa-ti-guée, qu’elle n’en-peut-plus, … forcément les gens finissent par savoir.

 

Puis S. a trouvé un chéri il y a pile 2 ans. Et à l’automne dernier, ils achètent et retapent un chez eux, un nid d’amoureux. Elle change d’agence géographique, mais on reste dans le même service.

 

Dernièrement, j’ai pris conscience que S. était une personne très pudique vis-à-vis des sentiments, des émotions, très mal à l’aise à parler des « problèmes » du quotidien, de la vie, ...

Son truc à S. ; elle va toujours « très très bien », tout est toujours « hyper génial ». L’irritant, l’énervant, pour elle est rigolo. Le banal est fabuleux. Ce qui présente certains côtés positifs, mais tend parfois un peu trop vers la méthode Couet.

Forcément, vous culpabilisez toujours de répondre un simple « ça va » à la question traditionnelle du matin.

Pour notre dernière FIV, elle m’a dit « je sais que c’est stupide de dire ça, mais je croise les doigts pour vous »… Merci de cette stupidité donc ! Pudeur, quand tu es mal placée…..

 

Ce matin, grande réunion. S. est là. Tout le monde est là.

 

Elle me saute dessus, me presse d’aller prendre un café avec elle. Elle en vient même à me mettre le jeton dans la main pour m’entraîner avec elle au plus vite.

Sur le chemin vers la machine elle prend la parole « Faut que je te dise un truc » […] [ces crochets, je vous laisse imaginer, c’est les pensées qui fusent dans mon cerveau] [n’en dis pas plus, j’ai deviné, t’es enceinte] « j’en suis malade depuis des jours d’avoir à te dire ça » […] [p… va pas me faire le coup de me mettre plus mal à l’aise que je le suis déjà …] [j’en peux plus de supporter le malaise des gens dans ces moments là]. Je lui réponds douloureusement un truc du genre « ohhh ben non, alors, faut pas se rendre malade quand même… tu es enceinte  ? ». Elle insiste « Oui, j’attends un petit mais je suis si mal à l’aise quand même, on m’a dit qu’il ne fallait pas mais ça m’embête tellement… ».

Je vous passe la suite. Elle se confond en « excuses ». Je la rassure « mais non, mais non… ». Je lui fais un gros bisou sur la joue et lui dit que je suis contente pour elle. Bien sûr c’est très bien pour eux.

 

C’est tout le reste qui ………. me fait pleurer.

Nos pieds sur le quai, toujours… les années passant.

La gêne qu’on me renvoie.

Devoir rassurer les gens alors que c’est vous qui êtes mal !! C’est insupportable !

Ceux qui ne savent pas et qui vous disent « oh mais souris un peu ce matin !!!  t’en fais une tronche »… Ta G*** c*nnard.

  

Je serre les dents en réunion toute la matinée, … et lutte contre les larmes qui montent.

Je n’adhère à rien de tout ce qui est dit.

Voire même, je me sens sur le carreau.

Ma collègue de retour de congés maternité récupère tous ses petits clients importants après quelques jérémiades tandis que moi, pourtant nullipare et sans contrainte horaire le soir, je ne touche plus une mission importante… Ben oui, je suis la fragile, celle qui peut être arrêtée à tout moment… Si au moins mes mois d’arrêt avaient été pour pondre un vrai enfant !

J’envoie des textos de SOS à mon amie des Antilles, qui me répond dès qu’elle a un pied levé à 5 h du mat’ ! Merci ma G.

Quand S. fait son annonce officielle à toute m’assemblée en fin de réunion, j’ai juste le temps d’attraper la poignée de la porte et prendre la poudre de cheminette vite vite (réf. à HP ; Harry Potter cette fois-ci). Dans les couloirs, je ne croise personne, je me parle à moi-même « ne pleures pas, ne pleures pas, p*tain non, respires,… ». Je regarde le plafond pour dire que ça prévient l’afflux de larmes. Dans le bureau, les vannes s’ouvrent, mais je contiens encore le débit. Mes poursuivants finissent par arriver. Quand ils me parlent, je leur réponds sans les regarder en fourrant la tête dans l’écran de mon ordi et mon visage dans mon mouchoir… (très naturel !). Ca finit par un retranchement aux toilettes ; au moins là pas de risque.

Je les laisse partir déjeuner tous ensemble. Cet après-midi, j’ai un rendez-vous extérieur. Heureusement. Mon client ne devrait pas être enceinte. C’est un homme et vu son âge, au pire, il devrait être ménopausé depuis longtemps.

 

Je vais craquer !

  

PS : le correcteur de word souligne en rouge « ménopausé »… Quand on rajoute le « e » final pour l’accordé au genre féminin soit « ménopausée » ; le soulignage s’enlève ! Trop fort ce word !

 

PS2 : merci à Loulou de m'avoir accompagné sur les trajets en voiture !

 

Marrakech (73)

 

Jardins de Majorelle Marrakech

Partager cet article

Repost 0
Published by La Vahiné - dans Etats d'âme de PMette
commenter cet article

commentaires

Nana 13/02/2012 14:07

Les annonces des "proches" sont toujours cruellements difficiles à supporter. Pleure un bon coup, tu en a le droit. Sois envieuse, tu en a le droit aussi. Prend le temps de digérer la nouvelle, ça
ira mieux demain, promis.

La Vahiné 13/02/2012 22:13



Ca va un peu mieux. Au boulot, on a guère le choix que de "passer outre". Mais je m'isole de certaines personnes et de certains sujets :)... Je fais ce que je me sens de faire et pas plus ! Merci
d'être passée :).



onthewaitingline 10/02/2012 18:59

J'aurais pu écrire ce billet mot pour mot tellement je me retrouve et ai vécu la même chose à plusieurs reprises. Je n'ai toujours pas trouvé de remède pour que ça passe mieux. Le seul remède on le
connaît... c'est dur ma Vahiné, je suis de tout coeur avec toi, vraiment. Je t'embrasse très fort. Il faut persévérer. Et réfléchir à des solutions pour au moins adoucir les choses et ne plus vivre
ces moments... ce n'est plus supportable.

La Vahiné 11/02/2012 10:58



Ma jolie... oui je sais que nos expériences et ressentis du moment sont très ressemblants ! Je ne crois plus aux remèdes magiques, comme je ne crois pas que ces annonces et ces façons
de les annoncer (même si je ne critique pas gratuitement les gens qui ont à nous annoncer leurs grossesses et leurs bonheurs) pourront être neutres pour nous un jour, voire mieux positives ! Et
non, je ne suis pas Sainte Vahiné; le seul bonheur des autres ne me suffit pas ! Ma solution du moment; fuire ! Je sais c'est pas glorieux mais je fuis le contact des gens qui ont déclenché chez
moi un mal-être. Mais pour adoucir significativment tout ça; que faire ??? Tu as des idées toi ?


Merci bcp pour ta présence ! Vivement qu'on se le boive ce verre de rosé (ou de rouge, j'adoooore le vin rouge !)...!! Il nous fera du bien je pense ! Bisous ma belle et énormément de courage à
toi aussi



marlysa 10/02/2012 08:38

Je suis super triste pour toi. Ces moments là sont affreux. les gens sont sincères mais on ne sait pas quoi faire ni quoi dire en retour. Elle aurait mieux fait de te le dire en fin de journée, que
tu puisses partir juste après. on voit qu'elle n'a pas connu la galère... J'espère qu'elle n'en fera pas des caisses avec sa grossesse désormais... bise

La Vahiné 11/02/2012 11:13



Merci de ton passage :). Je crois qu'on connait toutes ces moments très épineux, hélas. Et avec le temps, j'ai l'impression que l'émotion prend encore plus le dessus. Avant j'arrivais à contenir
mes larmes, maintenant j'y arrive quasiment plus; il faut qu'elles sortent ! C'est vrai qu'en fin de journée, ça aurait été plus simple à gérer. Mais comme elle voulait l'annoncer
en grand comité le matin.... On se connait bien toutes les deux, et on était même assez proche. Après l'annonce qui l'a rendu malade; elle papillonnait avec les autres et depuis silence radio. Et
oui... elle est mal à l'aise donc mieux vaut ne plus rien dire ou faire. C'est pour ça que je déculpabilise d'en faire autant !!! Après tout ! Ben caisses ou pas; le bon côté, c'est qu'elle a
changé d'agence donc on ne se fera qu'aux grands rassemblement; une fois par mois. Je me mettrai dans une bulle si possible. Au plaisir ! Bises !



Lulu 08/02/2012 20:39

C'est ça le plus dur, t'as raison! Remonter le moral de ceux qui enfantent rapidement pour qu'ils se sentent mieux dans leurs pompes.
Et ben merde, on devrait pas leur remonter le moral.
Je te fais plein de poutoux et je te remercie pour tes pensées, elles me vont droit au coeur.

La Vahiné 11/02/2012 11:25



Coucou Lulu... On ne peut pas en vouloir aux gens d'attendre un enfant, ça serait absurde (quoique que certains, vu leur potentiel de nuisances, s'ils en avaient pas ça ne serait pas une
perte pour l'univers). Mais c'est vrai que ces démos de gêne et de grand malheur alors que tu as toi le coeur brisé; c'est plus possible !! Je devrais me permettre de faire un peu de pédagogie la
prochaine fois... bien que je me languisse pas du tout la prochaine fois !!! Je continue de penser à toi et d'espérer fort fort... Bises



Lilou 08/02/2012 14:38

Courage pour tout ça.
Pour avoir mes 2 anciennes collègues de bureau enceintes en même, je compatis...

La Vahiné 11/02/2012 11:29



Merci... Je nous imagine toutes très bien dans nos bureaux respectifs à se faire les mêmes noeuds au cerveau.... Quand je m'accrochais dur en réunion pour ne pas en partir et aller pleurer dans
un coin; j'ai imaginé toutes les copinautes à mes côtés; me communiquant leur force et leur empathie. Bises à toi... Je suis contente que tu sois passée.



La Vahiné

  • : Tout ce qui passe par la tête et le coeur d'une Vahinée...
  • Tout ce qui passe par la tête et le coeur d'une Vahinée...
  • : Une vahiné qui s'intéresse à une montagne de sujets du plus sérieux au plus plus futile (la couleur du vernis qui donnera de la gaiété à mes mains et ma journée).... et qui attend impatiemment un bébé dans sa vie...
  • Contact

Nos batailles (et aucune victoire)

Rien que d'imaginer entamer la longue description des évènements qui ont ponctué ces dernières années PMesques, phewww... on essaiera donc de faire "court" :

2008 : stimulations avec un gygy que je ne conseillerai pas à ma pire ennemie (quoique... Si vous voulez nom et adresse, demandez moi en mp ;)).

2009 : biopsie du sein, coelio / hystéro (découverte d'un kyste et d'adhérences d'endométriose), tests endocrinos pour une prolactine élevée

2010 : 5 IAC; mai, juin juillet, octobre et novembre

2011 :

* FIV 1 (protocole long agoniste) / janv. fév 

Stim. poussive / 14 ovocytes - 10 mâtures - 7 embryons moyens - 2 transférés (moyens moyens) et 5 abandonnés car n'ont pas la qualité requise par le centre pour être congelés  (je me suis e... à pondre 10 ovocytes mâtures, qui ont été fécondés par des winners putatifs, et le fruit de tous ces efforts et de ces miracles en soi... A-BAN-DON-NES !! hallucinant !)  - un test négatif et une période de grosse fatigue s'en suit; tachycardie, crises d'angoisse, ...

Réjouissances au compteur : 5 prises de sang, 1 IM, 15 sous cut., 1 pose de cathéter, 1 anesthésie générale, 1 arrêt de travail

** FIV 2 (protocole long agoniste) / août. sept

Doses de stim. plus fortes / 14 ovocytes - 6 mâtures  - 3 embryons moyens - 2 transférés (moyens moyens... quand tu nous tiens) et 1 placé en culture prolongé et qui n'a pas tenu (l'abandon; plus jamais, merci !)  - un test négatif, nous sommes sonnés, fatigués, désemparés...

Réjouissances au compteur : 5 prises de sang, 1 IM, 12 sous cut., 1 pose de cathéter, 1 anesthésie générale, 1 arrêt de travail

Nous sommes parents de 10 embryons, pas mal quand même !!! on se réjouit comme on peut !

*** Bilan l'échec d'implantation: RAS

**** Recherche d'anticorps : RAS

 

2012 :

* FIV 3 (court antagoniste) / janvier

Arrêt de la stimulation à J6.

** FIV 3 bis (court antagoniste) / avril

Presque arrêt de la stimulation à J12. 8 /9 ovocytes sur la ligne de départ, 2 ponctionnés ! Désolation...

*** FIV 3 ter (retour au protocole long, quelle collection...) / septembre

La stimulation se passe... 16 ovocytes ponctionnés. 15 vitrifiés matures. Inespéré. Attente déblocage administratif ENDOCELL (merci d'agence de biomédecine)... Préparation de l'endomètre en novembre. Echec de reconstitution du tapis cellulaire au labo d'endocell, 5 ovos perdus au réchauffage, 2 embryons moyens à J2 et peanuts à J5; la TOTALE LOOSE ! 

 

2013 :

* FIV 3 quater  (IMSI) / mars

14 ovocytes ponctionnés, 11 mâtures, 7 embryons à J3, 3 embryons transférés à J3 --> Négatif (pas de surprise) 

Changement de centre PMA. Rencontre avec une gynéco géniale; humaine, accessible, ouverte,.... Equipe pro et agréable de la secrétaire au laborantin. Rdv avec le chef de service biologiste.

** Biopisie / hystéroscopie sous AG / mois précédent la FIV

*** FIV 4 (ICSI) / octobre

11 ovocytes ponctionnés, 10 mâtures, 5 vitrifiés pour une prochaine tentative, 2 embryons obtenus et transférés à J2 ---> et ô mi-ra-cle taux de béta hcg à 424 à J17... Enorme ! Grossesse évolutive

Bouquin du moment

 orgueiletprejuges

Les Mois Passent