Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 15:00

Il y a eu l'avant...

 

La rencontre, en mai, avec elle ; cette jeune femme, gynécologue AMP de son état, chaleureuse, altruiste, cash….

Elle m’a vu arriver avec mon énorme dossier tout bien rangé - examens en tout genre, opération, IAC par IAC, FIV par FIV - et mon gros gros sac de désespoir.

L’entretien a été très long. Au moment de se quitter, elle m’a pris la main et m’a dit (ne sachant pas encore si on allait ou non quitter notre centre pour le sien) : «  On ne vous laissera pas tomber, quels que soient vos choix, on sera à vos côtés. Vous aurez votre bébé ».

Je venais de trouver un médecin et une humain à qui parler, qui m’écoutait, me comprenait et me répondait sans détour.

Sa phrase, ses mots m’ont considérablement aidée, m’ont accompagnée les mois qui ont suivi. Je n’avais plus l’impression que nous étions seuls avec notre problème !

 

Une décision commune et devenue quasi vitale pour nous de changer.

 

Changer de centre d’AMP. Ne plus voir ses lieux tant empreints d’échecs. Quitter l’équipe médicale dont la motivation commençait à s’émousser, qui entrouvrait la porte de la sortie et évacuait gentiment mais sûrement le sujet du don et de l’accompagnement nécessaire…

 

Ré investir nos loisirs, travailler sur nous, sur la connaissance de nos aspirations, craquer aussi…

 

Cheminer vers le lâcher prise vis-à-vis d’un boulot et d’une entreprise toxiques, placer mon bien-être et mon projet de fonder une famille AVANT le boulot et surtout rompre avec un stress devenu bien trop grand. Abandonner ma culpabilité de celle qui a à cœur de toujours bien faire (ce qui devient de moins en moins possible en entreprise) et ce au détriment de sa sérénité.

 

Savourer des heures et des heures de yoga, des heures bienfaisantes, … Mieux savourer chaque jour, chaque moment présent… Non sans ombre, non sans douleur, non sans doute, … Mais essayer.

 

Pour mon homme, sauter le pas ; s’inscrire à des cours de théâtres, courir, s’écouter, …

 

S’enrichir et se fortifier auprès de ces gens qui ont été des sources d’inspiration et de lumière pour nous.

 

Avant la FIV programmée en octobre, ‘elle’ m’a fait une hystéroscopie et biopsie de l’endomètre sous anesthésie générale. Avant de rentrer au bloc, elle est venue me voir, m’a caressée le front et dit des mots rassurants.

 

Quelques jours avant la FIV programmée en octobre, je l’ai revu, « elle », pour les ordonnances. Je pleurais.
Retour de congés et reprise du boulot chaotique ; désorganisation totale, la rate au court bouillon pour satisfaire tout le monde, malmenée par des clients car votre hiérarchie n’a pas même pas fait l’effort d’organiser la passation correcte de dossiers quand une de vos collègues a démissionné vous obligeant une fois de plus (de trop ?) à bâcler, prendre des risques sur des conclusions, faire des heures encore, … Routinier à vrai dire … En 5 jours, les nerfs lâchaient.

Alors elle m’a demandé ce qui me soulagerait le plus ? « De ne plus jamais y mettre les pieds ». Alors elle m’a dit « ok, à partir d’aujourd’hui vous ne mettrez plus jamais les pieds dans cette boite pourrie ».

Ma généraliste, toujours à mes côtés depuis ces années, m’a arrêtée.

Et j’ai gardé ses mots en tête « vous ne mettrez plus jamais les pieds… », avec un soulagement indescriptible ; une nouvelle respiration, un poids qui s’en va.

 

Le traitement de la FIV s’est passé. Jour après jour. Moins de temps d’attente au centre PMA, des personnes agréables tant au secrétariat qu’au labo, … Des gynécologues toujours à l’écoute et communicants.

 

Le 18 octobre, transfert de deux embryons. En pleurs. Les résultats du labo n’étaient pas rassurants, n’étaient pas ceux espérés,…. Encore … La première fois que j’accueillais nos embryons en pleurant, le moral à ce point atteint, … La gynécologue (la mère d’elle, et oui une histoire de famille J) a été d’une douceur extrême. Nous avons eu du temps mon tané et moi avant que je me lève et me rhabille. Un moment où nous étions réunis avec ces petites vies pleines de promesses mais si fragiles, et nos cœurs gros.

 

Chaque jour a compté à partir de là. Au début un tout petit moral. Mais chaque jour nécessaire.

 

 

Il y a eu ce jour, ce moment, cet endroit,…

 

Des petites pointes étranges dans le ventre. Des règles qui ne se pointent pas. Prise de sang faite un jour plus tard cause jour férié. Refus de la faire le jour d’avant. Laisser faire les choses.

 

Jour J. Il faut appeler le labo avant qu’il ne ferme, un peu avant midi. C’est un samedi matin. Le 2 novembre. Nous sommes à l’angle d’une rue, assis sur des jardinières de fleurs.

 

D’ordinaire j’aurais laissé mon tané appeler, incapable de le faire, par peur. Mais à ce moment-là, je n’ai pas réfléchi une seconde, j’ai fait le numéro et appelé.

 

La jeune femme, très gentille, me demande de patienter – curieusement je ne panique pas pendant ces secondes interminables – elle me reprend en ligne et me dit avec un sourire dans la voix « c’est positif ». Mes lèvres esquissent un sourire radieux mais prudent. Mon tané, lui, n’entend rien, il ne fait que suivre les émotions sur mon visage. Je demande à combien est le taux ; 424 !!? Je dis à la jeune femme « vous ne vous imaginez pas à quel point c’est une excellente nouvelle ». A l’émotion dans ma voix, je crois qu’elle ressent l’énormité de son annonce !! Mon tané commence à comprendre, je vois les larmes qui se forment dans ses yeux… Je raccroche et là…

 

Il n’y avait plus de terre, plus de temps, plus que nous… Les gens passaient près de nous, sans qu’on les voie. On se serrait l’un contre l’autre à s’en couper la respiration… Mon homme pleurait maintenant à chaudes larmes. Moi je cherchais des repères, des indices, … quelque chose qui me prouverait que je n’étais pas dans un rêve. Les larmes ne pouvaient pas sortir. Elles commencent tout juste aujourd’hui….

 

Là, à cet instant, les deux pieds bien ancrés dans le sol, dans la vie, la vraie vie, en ce samedi ensoleillé qui restera gravé à jamais dans ma mémoire ; j’étais enceinte. C’était pos-si-ble, cela existait, inscrit sur un document dans un labo, inscrit dans cet échange de mots déjà envolés ; une minuscule vie s’était installée en moi. … Je n’y croyais plus ! C’étaient les premières secondes d’une autre page, d’une autre vie. Un point de bascule totalement déroutant et sans doute le plus beau moment qu’on ait eu à vivre. Des secondes d’un bonheur spontané, sans nuage, … Enfin !!… Cela faisait si longtemps qu’on était dans le noir !

 

Notre miracle. Notre merveilleux miracle.

Il y a eu ce jour, ce moment, cet endroit,…

Partager cet article

Repost 0
Published by La Vahiné
commenter cet article

commentaires

Kaymet 26/10/2014 08:05

Je suis très très en retard pour découvrir cette magnifique nouvelle, mais tellement émue...
J'espère que vous êtes restés sur votre nuage et que la rencontre a été à la hauteur de ce samedi ensoleillé. Pleins de pensées et beaucoup de bonheur à vous

Alice 19/06/2014 20:40

Ah Marseille, effectivement ça risque d'être un peu compliqué. Par contre, je vais me renseigner sur le docteur Douard. Le changement nous ferait du bien et si ça permet une issue heureuse, je serai aux anges. J'ai envie d'y croire et de continuer à me battre. Merci pour vos conseils et merci pour ce blog qui donne du baume au cœur. Bien à vous.

Alice 19/06/2014 17:13

Je suis très émue à la lecture de votre blog sans doute parceque je m'y retrouve beaucoup. Moi aussi infertilité dite inexpliquée: 6 iac échouée et 3 fiv qui ont permis 3 transferts frais et 1 tec. Aucune accroche, embryons de qualité moyenne. Je vais tenter une 4 eme fiv en juillet. Mon centre St Vincent de Paul à Paris n'est pas du tout à l'écoute. La relation avec le centre de la réussite à l'air top top. Pouvez vous m'indiquer les coordonnées du médecin si besoin est...
Merci beaucoup.
Je vous souhaite beaucoup de bonheur.

La Vahiné 19/06/2014 18:41

La diagnostic comme l'absence de sont difficiles à vivre. Dans le cas de l'inexpliqué, on ne sait pas contre quoi on se bat; un mal encore inconnu (limites des connaissances), la malchance, …? Personne ne sait dire ce qui fait la différence entre une tentative qui échoue et une tentative qui réussit; les médecins tâtonnent !! Je m'étais mis en tête que la qualité moyenne de nos embryons expliquait les échecs mais il y a eu une réussite alors….?! Je vous donne volontiers les coordonnées de la gynéco et du centre… mais tout cela si situe à Marseille ?! Alors je ne sais pas si cela sera possible pour vous, même pour un avis ! Avez-vous pris rdv avec le Docteur Douard ? Le fameux number 4 de nombreuses pmette ! Je tenterais à votre place !

Bounty Caramel 12/05/2014 22:46

Je repassais voir s'il y avait des nouvelles, et j'ai relu ton texte... et ce sont de nouveaux des larmes fortes en émotions et joies qui sont sorties. Je suis magnifiquement heureuse pour vous. J'espère que tout se passe bien. Merci à cette équipe qui vous a suivi, c'est fort, très fort. Et surtout que du bonheur à vous 3! Bises

Coco 21/03/2014 17:22

Petit sous marin dit "yesssss" les larmes aux yeux en te lisant, en espérant que tout va bien!

La Vahiné 24/03/2014 16:21

Merci bcp Coco ! Ca va...

La Vahiné

  • : Tout ce qui passe par la tête et le coeur d'une Vahinée...
  • Tout ce qui passe par la tête et le coeur d'une Vahinée...
  • : Une vahiné qui s'intéresse à une montagne de sujets du plus sérieux au plus plus futile (la couleur du vernis qui donnera de la gaiété à mes mains et ma journée).... et qui attend impatiemment un bébé dans sa vie...
  • Contact

Nos batailles (et aucune victoire)

Rien que d'imaginer entamer la longue description des évènements qui ont ponctué ces dernières années PMesques, phewww... on essaiera donc de faire "court" :

2008 : stimulations avec un gygy que je ne conseillerai pas à ma pire ennemie (quoique... Si vous voulez nom et adresse, demandez moi en mp ;)).

2009 : biopsie du sein, coelio / hystéro (découverte d'un kyste et d'adhérences d'endométriose), tests endocrinos pour une prolactine élevée

2010 : 5 IAC; mai, juin juillet, octobre et novembre

2011 :

* FIV 1 (protocole long agoniste) / janv. fév 

Stim. poussive / 14 ovocytes - 10 mâtures - 7 embryons moyens - 2 transférés (moyens moyens) et 5 abandonnés car n'ont pas la qualité requise par le centre pour être congelés  (je me suis e... à pondre 10 ovocytes mâtures, qui ont été fécondés par des winners putatifs, et le fruit de tous ces efforts et de ces miracles en soi... A-BAN-DON-NES !! hallucinant !)  - un test négatif et une période de grosse fatigue s'en suit; tachycardie, crises d'angoisse, ...

Réjouissances au compteur : 5 prises de sang, 1 IM, 15 sous cut., 1 pose de cathéter, 1 anesthésie générale, 1 arrêt de travail

** FIV 2 (protocole long agoniste) / août. sept

Doses de stim. plus fortes / 14 ovocytes - 6 mâtures  - 3 embryons moyens - 2 transférés (moyens moyens... quand tu nous tiens) et 1 placé en culture prolongé et qui n'a pas tenu (l'abandon; plus jamais, merci !)  - un test négatif, nous sommes sonnés, fatigués, désemparés...

Réjouissances au compteur : 5 prises de sang, 1 IM, 12 sous cut., 1 pose de cathéter, 1 anesthésie générale, 1 arrêt de travail

Nous sommes parents de 10 embryons, pas mal quand même !!! on se réjouit comme on peut !

*** Bilan l'échec d'implantation: RAS

**** Recherche d'anticorps : RAS

 

2012 :

* FIV 3 (court antagoniste) / janvier

Arrêt de la stimulation à J6.

** FIV 3 bis (court antagoniste) / avril

Presque arrêt de la stimulation à J12. 8 /9 ovocytes sur la ligne de départ, 2 ponctionnés ! Désolation...

*** FIV 3 ter (retour au protocole long, quelle collection...) / septembre

La stimulation se passe... 16 ovocytes ponctionnés. 15 vitrifiés matures. Inespéré. Attente déblocage administratif ENDOCELL (merci d'agence de biomédecine)... Préparation de l'endomètre en novembre. Echec de reconstitution du tapis cellulaire au labo d'endocell, 5 ovos perdus au réchauffage, 2 embryons moyens à J2 et peanuts à J5; la TOTALE LOOSE ! 

 

2013 :

* FIV 3 quater  (IMSI) / mars

14 ovocytes ponctionnés, 11 mâtures, 7 embryons à J3, 3 embryons transférés à J3 --> Négatif (pas de surprise) 

Changement de centre PMA. Rencontre avec une gynéco géniale; humaine, accessible, ouverte,.... Equipe pro et agréable de la secrétaire au laborantin. Rdv avec le chef de service biologiste.

** Biopisie / hystéroscopie sous AG / mois précédent la FIV

*** FIV 4 (ICSI) / octobre

11 ovocytes ponctionnés, 10 mâtures, 5 vitrifiés pour une prochaine tentative, 2 embryons obtenus et transférés à J2 ---> et ô mi-ra-cle taux de béta hcg à 424 à J17... Enorme ! Grossesse évolutive

Bouquin du moment

 orgueiletprejuges

Les Mois Passent